Site technique sur les calopsittes

Site technique sur les calopsittes
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 base de la génétique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lolonanar
Admin


Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 30
Localisation : Bretagne - Finistère 29
Emploi : Couvreur-zingueur
Loisirs : Foot-Informatique-Oiseaux
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: base de la génétique   Dim 10 Juin - 20:55

voici pour ce qui on du temps pour lire un petit récit sur la génétique fait par dudule

Plan

1. Introduction, Définitions et Terminologie

a. Introduction
b. Qu’est-ce qu’une mutation ?
c. L’origine des couleurs
d. Transmission des mutations

2. Principes de Base de l’hérédité

e. Mâle, Femelle et Jeunes
f. Les mutations récessives liées au sexe
g. Les mutations récessives libres

3. Combiner les Mutations

h. Les Combinaisons simples et rares
i . Le Crossing-over
j . Réflexion sur l’action des mutations avant de tenter des combinaisons



I – INTRODUCTION, DEFINITIONS ET TERMINOLOGIE

a. Introduction


La génétique regorge de termes complexes et difficilement compréhensibles. Afin d'aider chacun à la compréhension de la matière, une familiarisation du langage génétique s'impose.

Certains mots peuvent sembler nouveaux et leur sens pas forcément clair dans votre esprit.

Mutation, Gène, Chromosome, Phénotype….
Tout un langage que vous allez apprendre à connaître et à utiliser et qui vous aidera à comprendre la suite.

N’ayez aucune crainte, il y a très peu de choses à apprendre, simplement quelques règles à comprendre….

La génétique est facile à assimiler quand elle est expliquée comme des opérations simples de calcul et de logique.



b. Qu’est-ce qu’une mutation ?

Par rapport au type sauvage des êtres vivants (animaux ou végétaux), il existe des variations comme chez l’homme : la couleur des yeux, la couleur des cheveux, la texture des cheveux.
Chez les oiseaux, vous rencontrez des modifications de couleur, de texture de plumes (huppe, frisure).


Ces modifications sont appelées mutations quand elles sont transmissibles.

Sinon, ce sont de simples aberrations (modifications d’aspect de l’oiseau qui ne sont pas transmissibles).

Pour comprendre les mutations de couleur, il est bon de se rappeler quelques règles apprises en peinture.


Rappels:

Quand vous mélangez de la peinture JAUNE
avec de la peinture BLEU, vous obtenez de la peinture VERT. Donc en peinture :


VERT = JAUNE + BLEU

Si une mutation retire le JAUNE chez un oiseau VERT, c’est la mutation BLEU
Si une mutation retire le BLEU chez un oiseau VERT, c’est la mutation JAUNE

Si on combine les deux mutations, la BLEU qui retire le JAUNE et la JAUNE qui retire le BLEU, on obtient un oiseau BLANC

Donc en génétique :


JAUNE = VERT - BLEU

BLEU = VERT - JAUNE



Le BLANC n’est pas une mutation mais une combinaison de deux mutations.



c. L’origine des couleurs


Il existe deux grandes familles d’origine des couleurs :

couleurs pigmentaires
couleurs structurelle

Les couleurs pigmentaires

Psittacines jaunes et rouges (caroténoïdes chez les non-psittacidés)

Mélanines
§ Eumélanine

· Noire si oxydée
· Brune si non oxydée
§ Phaéomélanine brune



Les couleurs structurelles

La structure de plume qui agit sur l’aspect des couleurs mélaniques

Le bleu obtenu par effet de distorsion de la lumière

Le gris obtenu par modification de la zone spongieuse des plumes qui modifie la distorsion de la lumière

Le facteur foncé contrôle la profondeur de la zone spongieuse et modifie la longueur d’onde de la distorsion lumineuse (et par effet la réfraction).

Le facteur violet altère la zone spongieuse et et il en résulte une altération de la longueur d’onde de la distorsion lumineuse (et par effet la réfraction).
Ces différentes phénomènes se combinent pour permettre une multitude de couleurs.

d. Transmission des mutations

Le corps des oiseau, tout comme les êtres vivants, est composé de plusieurs millions de cellules. Chacune cellule contient un noyau qui contient les chromosomes.

Il y a toujours deux chromosomes identiques par cellules (= paire de chromosomes).

Sur chaque chromosome se trouvent des gènes. Ces gènes nombreux sont également par paire. Ces gènes contiennent des informations comme par exemple la couleur du plumage.


Les mutations sont déterminées par des gènes qui sont fixées sur les chromosomes à des emplacements appelées locus (loci au pluriel).

Comme les chromosomes qui se trouvent dans chacune des cellules des être vivants sont systématiquement par paires, lors de la reproduction qui sera étudiée dans un prochain chapitre, nous verrons que les jeunes héritent de la moitié du patrimoine génétique du père et de la moitié du patrimoine génétique de la mère.

L’aspect extérieur visuel d’un oiseau est appelé phénotype.
Son patrimoine génétique (l’ensemble des caractères visibles et cachés mais transmissibles) est appelé génotype.
Le mode de transmission des mutations est appelé hérédité.



II – PRINCIPES DE BASE DE L'HEREDITE

Nous allons observer maintenant le mécanisme de la reproduction et la détermination du sexe chez les jeunes oiseaux.

Ensuite, nous allons étudier les deux grandes familles d’hérédité à savoir

hérédité liée au sexe et
hérédité libre
mais également les différents types de dominance:

récessive et
dominante


e. Mâle, Femelle et Jeune


Chez les oiseaux, le mâle se différencie génétiquement de la femelle par une paire de chromosomes sexuels XX tandis que la paire de chromosomes sexuels de la femelle est XY.

!!!Attention!!! : Il s'agit bien de XX pour le mâle et XY pour la femelle CONTRAIREMENT aux humains ( XY pour l'homme et XX pour la femme.)



Lors de la multiplication cellulaire normale, les cellules se divisent à l’identique, une cellule donnant deux cellules identiques avec chacune les mêmes paires de chromosomes qui à leur tour donnent chacune une paire de cellules identiques, etc….

f. Mutations récessives liées au sexe


Le locus (= emplacement sur le gène) de certaines mutations est situé sur les chromosomes X.

En conséquence, comme ce sont les chromosomes qui déterminent le sexe, nous dirons que ces mutations sont liées au sexe.


Il s’agit des mutations suivantes:

Lutino (dit ino)
opaline ( dit perlée )
Cinnamon (canelle ou isabelle)
Joue jaune
Remarque : Notez que chez la calopsitte (cockatiel), il existe une mutation ino non liée au sexe

Nous allons prendre comme exemple la mutation lutino (=ino) liée au sexe.
Nous allons simplement noter INO pour représenter le gène ino sur le chromosome X et XINO pour représenter le gène non ino.


Dans ces conditions, un oiseau mâle qui possède deux chromosomes X avec le gène non ino sera noté : X INO X INO . Cet oiseau sera de couleur sauvage car non affecté par la mutation.

Un oiseau mâle qui possède deux chromosomes X avec le gène ino sera noté : X INO X INO. Cet un oiseau sera de couleur ino car affecté par la mutation.

Un oiseau mâle qui possède un chromosome X avec le gène ino et un chromosome X avec le gène non ino sera noté : X INOX INO. Cet oiseau sera de couleur sauvage mais porteur de la mutation car la mutation est liée au sexe.

Et en ce qui concerne les femelles, deux solutions seulement peuvent se présenter :

un oiseau femelle qui possède son chromosome X avec le gène non ino sera noté : X INO Y. Cet oiseau sera de couleur sauvage car non affecté par la mutation.
un oiseau femelle qui possède son chromosome X avec le gène ino sera noté : X INO Y. Cet un oiseau sera de couleur ino car affecté par la mutation.
Retenez bien

Les femelles ne peuvent jamais être porteur d'une mutation liée au sexe


NB:Parler d'une femelle porteur lutino, porteur joue jaune, porteur cinnamon ou porteur perlé est inexacte

f. Les mutations récessives libres


Le locus des autres mutations est situé sur des chromosomes autres que les chromosomes sexuels X.

En conséquence, comme ce ne sont pas les chromosomes qui déterminent le sexe, nous dirons que ces mutations sont libres puisque leur hérédité va être en conséquence non dépendante du sexe des géniteurs.
Il s’agit d’un grand nombre de mutations:

face blanche
Fallow
Panaché

Comme ces mutations sont indépendantes du sexe des parents, nous ne représenterons pas les chromosomes sur lesquels elles sont fixées.

!!Attention, toutes les mutations à hérédité libre ne sont pas récessives. Il y a des mutations dominantes et des mutations semi-dominantes

Conclusion:

Une mutation est dite récessive quand le sujet hétérozygote pour cette mutation a l'aspect d'un sujet non-mutant mais est porteur de la mutation (il est capable de transmettre la mutation)


Une mutation est dite dominante quand le sujet hétérozygote pour cette mutation a l'aspect d'un sujet mutant identique au sujet homozygote pour la mutation

h. Combinaisons simples et rares

La génétique devient un jeu d'enfant lorsque les grands principes sont assimilés.

Il devient possible dès ce moment de connaître les possibilités de naissances des oisillons pour des couples précis.

Tant l'éleveur confirmé que le particulier peut "contrôler" ses couples et obtenir la mutation désirée.

Mais pour ne pas fausser les résultats de ces combinaisons, la connaissance tant du phénotype que du génotype seront plus qu'indispensables.

Ex: un mâle gris (phénotype gris) peut avoir un génotype lutino (en langage familier, il est porteur ino)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calopsitte.forum-2007.com
 
base de la génétique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» base de la génétique
» Notions de base de le génétique
» La transmission des gènes, base de la génétique
» Les génétique de base simple des couleurs
» Conseils Comparateur avec base magnétique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Site technique sur les calopsittes :: Génétique-
Sauter vers: